French
Portuguese

AJAN prend des mesures importantes avant de lancer AHAPPY

AJAN a pris des mesures importantes en prévision du lancement du nouveau manuel et d’un atelier de « formation des formateurs » pour son programme de développement de la jeunesse AHAPPY avec le lancement d’un à Nairobi.

AHAPPY est un programme sur mesure pour les établissements d’enseignement catholiques qui s’appuie sur les valeurs, la spiritualité et la pédagogie ignatiennes afin d’atteindre les jeunes, un des groupes qui courent plus de risque d’attraper le VIH en Afrique subsaharienne.

Une évaluation réalisée en 2015, a conclu que AHAPPY comble un vide dans le système éducatif africain en améliorant le développement intégral et que les jeunes qui ont effectué le programme ont montré des améliorations marquées dans leur vie active, leur estime de soi, leur performance scolaire et leurs relations.

L’équipe de rédacteurs en charge du manuel AHAPPY, l’épine dorsale du programme, s’est réunis en février cette année pour finaliser une version mise à jour, qui prend en compte l’expérience de la phase pilote AHAPPY et son évaluation.

La mise à jour du manuel a été immédiatement mise à l’épreuve grâce à un atelier « formation de formateurs » (TOT – training of trainers) qui s’est tenue à Nairobi du 1 au 5 février. L’atelier visait des enseignants et animateurs d’institutions jésuites et autres institutions catholiques en Afrique orientale, plus précisément du Kenya, Ouganda, Tanzanie et Sud Soudan.

La formation de formateurs est la première étape clé du processus d’intensification planifiée. Les personnes formées formeront à leur tour les jeunes. L’atelier s’est avéré être une expérience créative, instructive et énergisante pour les participants, qui ont traversé les cinq modules du manuel eux-mêmes, guidés par les animateurs experts.

Principalement destiné aux jeunes, les modules AHAPPY prennent les participants dans un voyage de découverte de soi et des relations interpersonnelles, dans le monde qui nous entoure et avec Dieu. Les matériaux, habilement développés et énoncés dans le manuel, constituent un excellent guide pour les formateurs potentiels, et l’atelier été l’occasion d’une discussion animée sur le contenu.

Les modules AHAPPY sont les suivants : M’éveiller ; Ce monde où que je vis ; Face à un monde avec le VIH / SIDA ; Me construire moi-même ; Valeurs et principes de la vie. Les participants sont immergés dans une mer d’idées concernant un éventail de réalités surprenantes, et partant de leur beauté intrinsèque, en tant qu’enfants bien-aimés de Dieu, le paradoxe d’un monde magnifique gâché par l’impact du péché ; les facteurs scientifiques sur le VIH / SIDA, y compris les risques sociétaux, structurels et individuels qui rendent vulnérable. Ils apprennent les compétences de vie et les valeurs nécessaires non seulement pour prévenir les risques mais aussi pour construire proactivement un monde libéré de l’injustice et ses fruits, parmi lesquels le VIH et le SIDA.

Il y a également un focus sur la stigmatisation, qui aujourd'hui est sans doute plus mortelle que la maladie elle-même. Le film « Stigmatisation » qui repose sur les expériences vécues et qui fait partie d’une série de films d’AJAN basé sur des scripts des jeunes, est utile pour éconduire les maux du stigma. Durant les soirées de l’atelier TOT, les participants ont regardé ces films sélectionnés selon les rubriques couvertes ce jour-là afin d’échanger par la suite.

L’atelier s’est conclu avec une messe célébrée par le Président-sortant du JESAM (Supérieurs Jésuites d’Afrique et de Madagascar), le Père Michael Lewis SJ. Le manager d’AHAPPY, Mme Pauline Wanjau, a déclaré : « c’était symbolique car Père Lewis est là depuis la création d’AHAPPY et a toujours été très favorable au programme. Dans son homélie, il a souligné la nécessité d’accompagner les jeunes avec amour et écoute bienveillante, surtout compte tenu de tous les défis auxquels ils sont confrontés aujourd'hui. Il a loué la pertinence d’AHAPPY car il aborde les adolescents à un niveau auquel ils peuvent se rapporter. »